Lorsque j’ai eu 40 ans, il m’a été révélé que j’étais affecté par une maladie rare du nom de acanthocytose de Mac Leod. Une sorte de myopathie qui affecte les muscles. Et principalement les membre inférieurs.
Aujoud’hui j’ai 56 ans et si jusqu’à maintenant je marchais avec des cannes anglaises, j’ai décidé de m’équiper de fauteuil roulant actif pour avoir plus d’autonomie. Les fauteuils roulants ont énormément évolués en 20 ans et ils sont aujourd’hui très performant.

J’ai donc fait une recherche approfondie pour trouver le fauteuil roulant qui pouvait le mieux me convenir. J’ai consulté plusieurs sites sur des études comparatives et lu plusieurs articles. J’ai découvert que les accidents sont nombreux. Principalement ceux où les personnes se coincent les doigts dans les rayons. Pourtant une solution existe. Il s’agit de flasque de roue qui sont des enjoliveurs directement appliqués à l’intérieur de la jante de la roue contre les rayons. Il protège celle-ci contre les chocs. Il permet aussi d’éviter que les doigts de la personne viennent se coincer dans les rayons pendant l’utilisation.

Seulement une paire de flasque coûte au minimum 100 euros. C’est très cher et loin d’être à la portée de tous.

J’ai donc décidé d’étudier et de mettre au point une nouvelle technique pour diminuer les coûts de production et ainsi rendre le flasque accessible à tous. Cette technique est breveté sous la marque HandiFlask.

Gilles GUEUCIER